Houma

Houma

Houma, « eux » en Arabe : une expérience d’autrui au carrefour des chemins.
Houma, c’est la corde cueillie dans un songe, le souffle qui s’engouffre à travers les feuilles de dattier ; c’est le pas de la résilience qui laboure la dune en quête d’espérance et de paix.
Houma, c’est la caravane qui, après un long voyage dans le désert, arrive au seuil de l’oasis : c’est le voile de la réalité qui ondule enfin sous la brise, laissant entrevoir la puissance créatrice d’un échange, la beauté d’une rencontre et d’une coopération entre des hommes de tous horizons. C’est le mirage de l’altérité qui s’évanouit pour laisser place au « nous ».
Houma, c’est tout ça pendant qu’on déambule sur un trottoir de béton enjazzé du centre ville ou sur un chemin de campagne en terre battue, c’est le mouvement de l’humanité qui avance dans sa propre histoire, c’est la Méditerranée qui proclame dans un chant l’abolition de ses frontières.
Fraîchement formé, ce groupe recèle un immense potentiel onirique. Ses quatre membres (Éric, Karim, Lionel et Zino) nous offrent des compositions inspirées de musiques traditionnelles maghrébines, de rock et de jazz mêlés, où les rythmes de la batterie et de la basse embrassent les mélodies du saxophone, du mandole et du guembri.
N’hésitez donc pas – même si vous les avez déjà entendus le 21 avril à la Distillerie des Arts ou le 19 mai à la Lune Rouge – à venir (re)découvrir cette source vive en territoire improbable.

Pour écouter Houma, c’est >>>ici<<< !